AP Production

La maison AP Production fonctionne dans la concrétisation des objectifs de Artisans de Paix en investissant en long terme de s’engager à préparer un avenir harmonieux par la conscientisation, l’information et la formation.
Elle s’occupe aux enregistrements long et court métrages pour les documentaires TV, Créer et éditer des CD, supports audio-visuels en les diffusant sur le net. AP Production est une idée de Marcel NZUNDU – MNM LABEL et d’Alain PIERRE de Silence Music SA en guise de soutenir l’effort de la formation Artisans de Paix dans son engagement dans la lutte contre la violence, les conflits armés et le racisme dans le monde.Pour produire et éditer son élément vecteur la musique qui encourage l’harmonie, la justice, l’amitié entre les peuples, les cultures et les races différentes.
2001:

° Production des supports didactiques du groupe
° Support pour  » Contre la violence à l’école « 
° Matériel didactique dont les textes
° Support visuel et audio visuel
° Participation au  » Cri du Congo » avec Jemaël-International
°Participation au projet décennal de la culture de la paix de l’Unesco www.unesco.org/cpp

2002:
Nouveaux Statuts d’ARTISANS DE PAIX Asbl

1ère édition du FESTIVAL DE LA PAIX dans le cadre de la Culture de la Paix www.unesco.org.
L’Europe d’aujourd’hui n’est pas Seulement un espace de circulation de capitaux, de production et d’échange de biens économiques. De l’Atlantique jusqu’aux Balkans et peutêtre bientôt jusqu’à l’Oural, l’espace européen se transforme de plus en plus en un haut lieu de rencontres d’êtres humains, d’échange de cultures, de partage des mêmes émotions et de débats d’idées.
La vocation de ce Festival de Paix est de (ré) affirmer la richesse de la différence (culturelle, religieuse, raciale…), de lutter contre la passivité et l’indifférence, ainsi que contre le racisme et la violence au travers des textes de chansons, porteurs d’un message de paix. Dans le cadre de la Décennie de la Culture de la Paix, initiée par l’Unesco, des musiciens de toutes les cultures se produiront sur l’Esplanade du Cinquantenaire à
Bruxelles, capitale européenne, afin de rassembler les peuples autour du mouvement et de l’art le plus universel de la planète à savoir, la musique. Pas moins de 4 heures de spectacle en plein air seront offerts par des groupes musicaux qui se caractérisent par leur multi culturalité, tant au niveau de leur composition que de leur répertoire.
Venez voir les groupes qui vont vous donner tout ce qu’ils ont en musique (Musique congolaise, Soukous, Blues, Jazz, Soul, R, n, b & Hip-hop, Raï, Zouk, Reggae, Dance, Pop, World music…) Collaboration avec l’Unicef pour soutenir les enfants soldats avec le produit du single ’’Hymne’’
2003:
Les rencontres avec des jeunes dans le projet de la recherche des causes de la violence des jeunes d’origine étrangère «Parlons de ça…En musique» au Centre pour les jeunes.
Rapprochement de la problématique des enfants victimes au sud…exode des familles vers l’occident (Africains, Sud-américains…) Ca nous a conduit a envoyé un délégué social au Bénin pour voir ce qui se passe.
Paix et Développement en Afrique de l’ouest (Bénin…), en Afrique centrale(R.D.Congo, Congo Brazza…)
2004:
Trouvons la solution aux problèmes qui touchent les jeunes.
Le phénomène date de longtemps, à l’époque de la sortie au cinéma du film New Jack, les jeunes ont commencé à s’identifier à ces acteurs d’actions. Et à Bruxelles la 1ère génération a vu le jour, ce qui doit être dit clairement est que cette bande n’existe plus parce que les fondateurs sont devenus adultes et pères de familles.
La réponse vient d’eux mêmes, ils disent que parce qu’il y a personne qui nous écoute, nous sommes discriminés, on n’a pas confiance à nous, on nous rejette et on nous traite toujours de voyou or il y a de ceux là qui sont entre nous, ont aussi des diplômes et ils sont aussi capables de travailler mais on ne veut pas nous engager.
Ils invoquent aussi la précarité qui rongent leurs parents et eux-mêmes même s’ils ont la nationalité belge, cette pauvreté les poussent à se renfermer entre eux et à choisir un lieu propice le Métro, ce dernier est transformé à l’immédiat par un lieu de répétition et de contact.
2005:
Trouvons la solution, participation à la recherche de la paix en R.D.Congo.
Par le biais d’ARTISANS DE PAIX, réunis en congrès à Bruxelles du 13 au 16 mai 2005, les congolais vivant à l’étranger ont fait une analyse sans complaisance de la situation de leur pays. Et les résolutions prises n’expriment que le sentiment de tout un peuple laminé.
C’était une poignée d’individus au début. Mais depuis, le siège d’ARTISANS DE PAIX situé au 9 de la rue de la flèche ne désemplit pas : réunions, séances de travail, concertations, stratégies, contacts, mise en commun des moyens matériels et financiers.
La solidarité légendaire des congolais qui n’était que slogan devient de plus en plus une réalité.
ARTISANS DE PAIX a beaucoup contribué aux manifestations non violentes, aux respects de l’autre même si ce dernier est dans le camp de l’agresseur et à la démarche de la paix & développement en RD Congo.
2006-2007 : Trouvons la solution ensemble
2008-2009 : Trouvons la solution en Occident et en Afrique par la concrétisation de ces projets de la recherche de la paix et le développement.
Un service d’échanges de valeurs culturelles et de réflexions sur le suivi des allochtones et autochtones, jeunes et seniors (personnes âgées), personnes handicapées, gouvernants et populations, employeurs et chômeurs…
2009-2025: Trouvons la solution aux problèmes de jeunes d’origine étrangère…
Création d’emploi
Soutiens sportif et artistique
Propulser les modèles de jeun

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Latest Comments

Aucun commentaire à afficher.